Y'a des jours où on envie les célibataires ou autre couple sans enfant, tout part d'une bouchée de carottes que numéro 2 refuse d'avaler, juste goûter c'est le marché, sinon il peut descendre de table, et là la fatigue aidant il disjoncte, se met à hurler/taper du pied/se jeter par terre -quel est ce monstre ?? c'est pas mon fils, si ??- devant les 4 autres enfants médusés il finit par se jeter contre la porte de sa chambre -là je me jure que l'année prochaine je l'inscrit à la cantine- au fur et à mesure que les minutes passent, impossible de le calmer/raisonner, je vois l'Homme se décomposer à l'idée de l'emmener dans cet état à l'école. Allez je me dévoue je vais y aller -même pas peur- je le traine jusqu'à l'école, je pense que les voisins sont pas loin d'appeler les services sociaux tellement il hurle. La maitresse nous voit arriver méduser elle aussi, numéro 2 est plutôt calme en société d'habitude, elle le prend et je tourne les talons plus vite que mon ombre en entendant hurler "Je veuuuuuuux un calin"-grand moment de solitude-, je sens la migraine pointer le bout de soin nez, je rentre chez moi vidé en pensant déjà aux réfléxions que me fera la maitresse car il aura empécher de dormir 30 autres enfants. Allez je vais préparer mon plaidoyer !

IMG_8262